Aujourd’hui encore, les Egyptiens votent pour leur future constitution. Le “oui” devrait largement l’emporter.  Résultat d’une très vaste campagne menée par l’Etat en faveur de ce texte qui donne la part belle à l’armée.