La communauté copte représenterait 8 à 10 % de la population. Cet été, ils ont été la cible d'attaques répétées et pour eux, le retour au pouvoir des militaires est une source d'espoir.