Parmi les plusieurs milliers de manifestants de la place Tahrir, beaucoup de femmes étaient présentes ces derniers jours pour contester le pouvoir de Morsi. Ces militantes n'ont pas hésité à donner de la voix et ce malgré les risques d'agression sexuelle qui planent sur elles. Près d'une centaine d'entre elles ont été victimes de viol ces derniers jours. La chute de Morsi reste pour elles l'occasion de revendiquer encore un peu plus leur droit dans ce pays d'Afrique du nord. Un reportage de Marion Touboul et Ahmed Hassan Sami.